Les tanuki de la sagesse
Vous connaissez certainement les trois singes de la sagesse (cliquer ici pour ceux qui ne savent vraiment pas). Quelle ne fut pas ma surprise de trouver une photo de tanuki de la sagesse !!! Je dois reconnaître que ces trois tanuki typiques, détournant tant bien que mal le regard du spectateur par leur pose, ont provoqué une grande hilarité chez moi (à la maison).

Pour ceux qui se demandent : « mais c'est quoi le tanuki à la fin !? » quelques explications s'imposent.

Le tanuki (タヌキ ou 狸) est un petit animal d'origine japonaise aux allures de raton-laveur (bien qu'il n'en soit pas un), appelé aussi par chez nous « chien viverrin », et qui connaît une très forte popularité au Japon.
Son iconographie très particulière (son grand chapeau de voyageur, sa gourde de sake, son ventre blanc et surtout ses parties génitales particulièrement imposantes...) en fait une figure emblématique de la culture populaire japonaise. Il était aussi réputé pour faire des farces aux humains et pouvait d'ailleurs se transformer pour cela.
Estampe représentant un tanuki se défendant en écrasant des hommes avec ses testicules démesurées Il fait ainsi ses premières apparitions sur des représentations du Moyen Age en tant que yôkai (妖怪 ou ようかい, ensemble des esprits, monstres, êtres surnaturels... de la mythologie japonaise, voir seconde illustration) et continuera à garder son succès jusqu'à nos jours puisqu'on le retrouve notamment dans le célèbre long métrage d'animation de 1994 Pompoko. J'ai même eu l'occasion d'en trouver un dans une publicité. Je crois que c'était pour de l'immoblier. Enfin, le plus simple c'est de regarder par vous-même. Vous comprendrez mon hésitation...

De nos jours, on peut retrouver de nombreuses statuettes à l'effigie du tanuki un peu partout au Japon, comme par exemple devant les maisons de geisha. Il arrive parfois qu'on utilise ce terme pour donner un surnom à quelqu'un de rusé et puissant (ou pas, blague personnelle, il se reconnaîtra).


Voir la photo en grand Auteur : Jnn
Voir l'autre illustration en grand (pour les plus courageux)
Plus de photos sur flickr : [1] [2] [3]
Sources : Wikipédia et Le Japon de Louis Frédéric