Bonjour à tous ! Cela faisait bien longtemps ! Heureusement, arrivant enfin à bout de ma formation de rédactrice, je vais retrouver un peu plus de temps libre pour écrire. Commençons donc tout de suite avec un petit article culturel.

Vous aurez peut-être remarqué, à travers les films, les manga, ou, pour les plus chanceux d'entre vous, un voyage au pays du Soleil levant, que les Japonais retirent leurs chaussures avant de rentrer quelque part. Même à l'étranger, ils ont du mal à se défaire de cette habitude très ancienne.
Il y a deux raisons, plus ou moins li√©es, √† cela. Comme dans certaines maisons occidentales, on retire ses chaussures pour √©viter de tra√ģner d'√©ventuelles cochonneries √† l'int√©rieur et de donner ainsi plus de travail √† la ma√ģtresse de maison. Cette raison est d'autant plus plausible au Japon o√Ļ, jusqu'√† r√©cemment, les sols des habitations √©taient majoritairement recouverts de tatami en paille particuli√®rement compliqu√©s √† nettoyer. En comparaison, nettoyer de la moquette, c'est de la rigolade.
Mais dans ce cas, quel intérêt à enlever ses chaussures dans de nombreux lieux publics tels que les écoles, les sanctuaires ou au travail ? Comme pour beaucoup de choses au Japon, il y a donc une explication plus spirituelle allant au-delà de la simple règle d'hygiène.
Ici, c'est la notion de soto (dehors) et uchi (intérieur), également applicable à d'autres cas que celui-ci, qui transforme cette habitude en tradition. Souvenez-vous de l'article sur Setsubun ! En se basant sur ce concept, ce qui est extérieur, et donc souillé et impur, ne doit pas entrer à l'intérieur. Un fonctionnement qui peut porter à réflexion dans son approche globale mais qui n'est pas exclusivement nippon.
Ainsi, tout est am√©nag√© pour pouvoir retirer et entreposer ses chaussures √† l'entr√©e ou √† l'ext√©rieur d'un b√Ętiment. Le niveau du sol d'une maison ou d'un appartement est sur√©lev√© par rapport √† celui de l'entr√©e ou de l'ext√©rieur. Des casiers contenant des sandales de rechange sont √† disposition des √©l√®ves et employ√©s. De m√™me, il existe g√©n√©ralement des socques destin√©es exclusivement au jardin. Et m√™me la nappe du pique-nique ne fait pas exception √† la r√®gle ! √Čtrangement, les toilettes sont consid√©r√©es comme appartenant au soto. Vous y trouverez donc des sandales d√©di√©es qu'il ne faudra pas oublier de retirer en changeant de pi√®ce !
Pour finir, pensez à tourner vos chaussures vers l'extérieur ou la sortie après les avoir enlevées ! Cela vous permettra de passer pour quelqu'un de bien élevé lors de votre séjour au Japon ! Et surtout, n'emmenez pas de chaussettes trouées...

Voir la première photo en grand - Auteur : dshack
Voir la deuxième photo en grand - Auteur : loveloveshine
Mais aussi : photo de casiers, gardien de geta au début du XXe siècle, sandales dans un ryokan, sandales de jardin, pique-nique de Hanami, pique-nique de Hanami, le concept de soto/uchi est valable même en plein air, mais rassurez-vous, beaucoup de lieux publics ont des sandales à disposition mais, attention, les Japonais chaussent petits !